Gib van Ert

Gib pratique le litige civil et le droit public depuis 2004. Il est une autorité fréquemment citée sur l’application du droit international par les tribunaux canadiens. Entre 2015 et 2018, Gib a occupé le poste de conseiller juridique principal à la Cour suprême du Canada. Principal conseiller du juge en chef, le CJP soutient ce dernier relativement à l’administration de la Cour, du Conseil canadien de la magistrature et de l’Institut national de la magistrature. Après son départ de la Cour, Gib a repris sa pratique en litige à Ottawa et à Vancouver.

Contacter

gvanert@avocatsov.com
613-408-4297 / 604-644-5845

Barreaux

Colombie-Britannique (2004), Ontario (2018)

Scolarité

BA (McGill), MA (Cambridge), LLM (Toronto)

Langues

Anglais, français

Pronom

il

Conseiller juridique dans le cadre de procès, d’appels, de révisions judiciaires, de requêtes et motions, d’arbitrages, d’interrogatoires hors cour et d’avis juridiques.

Expérience en litige civil dans une grande variété de domaines, y compris les litiges commerciaux, les questions de testaments et successions, les litiges immobiliers, les réclamations environnementales et les cas de négligence professionnelle. Reconnu dans Best Lawyers in Canada 2020 pour les litiges corporatifs et commerciaux.

Expérience de droit public en tant qu’avocat plaidant pour des particuliers, en tant qu’amicus curiae dans des procédures de sécurité nationale devant la Cour fédérale et ancien conseiller juridique du juge en chef du Canada.

Expérience des médias et des communications, y compris les relations avec les médias et l’élaboration d’une stratégie de médias sociaux pour la Cour suprême du Canada.

Expérience d’administrateur en tant que secrétaire de l’Institut national de la magistrature (2015-2018), directeur de la Commission internationale de juristes Canada (2014-2018) et directeur du Conseil canadien de droit international (2018-présent).

Rédaction juridique, enseignement et conférences : auteur du principal ouvrage de référence sur l’application du droit international public par les tribunaux canadiens, ainsi que d’autres ouvrages publiés par Irwin Law, Cambridge University Press, Oxford University Press, le Canadian Yearbook of International Law et la Revue du Barreau canadien.

Expérience en développement professionnel en tant que professeur lors de séminaires de formation judiciaire et de programmes de développement professionnel continu pour les avocats à travers le Canada.

  • Barreau de la Colombie-Britannique (2004-présent)
  • Barreau de l’Ontario (2018-présent)
  • Auxiliaire juridique de M. le juge Charles Gonthier et de M. le juge Morris Fish de la Cour suprême du Canada (Janvier – Décembre 2003)
  • Auxiliaire juridique de Mme la juge Jo-Anne Prowse de la Cour d’appel de la Colombie-Britannique (2001-2002)

“POGG and Treaties: The Role of International Agreements in National Concern Analysis” (2020) 43:2 Dalhousie Law Journal

“The Domestic Application of International Law in Canada” dans C. Bradley, éd., Oxford Handbook of Comparative Foreign Relations Law (Oxford University Press, 2019)

With P. Saunders, R. Currie, J. Brunnée et autres, International Law Chiefly as Interpreted and Applied in Canada, 9e éd. (Emond Publishing, 2019)

“The Reception of International Law in Canada: Three Ways We Might Go Wrong” dans O. Fitzgerald, V. Hughes and M. Jewett, eds., Reflections on Canada’s Past, Present and Future in International Law (McGill-Queens University Press, 2018)

“The impression of harmony: Bill C-262 and the implementation of the UNDRIP in Canadian law” 2018 CanLIIDocs 252 (2018)

“A suitable population: British Columbia’s Japanese Treaty Act litigation, 1920-1923” (2017) 3(1) Canadian Journal of Comparative and Contemporary Law 133

“Three good reasons why UNDRIP can’t be law—and one good reason why it can” (2017) 75:1 The Advocate 29-36

“Torture and the Supreme Court of Canada” (2014) 65 University of New Brunswick Law Journal 21

“Three Obstacles to a Successful Cost Recovery Action in Residential Oil Tank Cases” (2014) 72:4 The Advocate 503-508

“Canada” dans D. Sloss, ed., The Role of Domestic Courts in Treaty Enforcement: a Comparative Study (Cambridge: Cambridge University Press, 2009)

Using International Law in Canadian Courts, 2e éd. (Toronto: Irwin Law, 2008)

Avec S. Matiation, “Labour Conventions and Comprehensive Claim Agreements: A New Model for Subfederal Participation in Canadian International Treaty-Making” in O. Fitzgerald (éd.), The Globalized Rule of Law: Relationships between International and Domestic Law (Toronto: Irwin Law, 2006) 203

“The admissibility of international legal evidence” (2005) 84 Revue du barreau canadien 31

Avec Mark Freeman, International Human Rights Law (Toronto: Irwin Law, 2004)

“The legal character of provincial agreements with foreign governments” (2001) 24 Les Cahiers de Droit 1093

“Canadian Cases in Public International Law”, contribution annuelle à l’Annuaire canadien de droit international, 2004-présent

  • Président, Conseil canadien de droit international
  • Membre, Institut de plaidoirie devant la Cour suprême
  • Membre, American Society of International Law
  • Membre, Société des plaideurs
  • Membre, Association du barreau du comté de Carleton

Recognition graphic from Best Lawyers 2020Recognition graphic from Best Lawyers 2021Recognition graphic from Best Lawyers 2022